Analyse du marché de la coiffure - Shortcuts
Mar 02

Analyse du marché de la coiffure

Oubliez 2015, soyez plein d’espoir pour 2016 !*

S’il n’y avait eu que les 10 premiers mois, 2015 aurait été un cru encourageant pour l’avenir. C’était sans compter sur une fin d’année où « manque de visites » et « faible panier moyen » sont venus gâcher bien des espoirs !

Crise qui s’éternise, choc des attentats, incertitudes sociales et fiscales ?

Quelles qu’en soient les raisons, l’évolution du chiffre d’affaires global s’établit à -1.3% pour -2.1% de jours travaillés, les salons ayant compensé le faible trafic en allégeant leurs équipes en fin d’année.

Pression concurrentielle, manque d’anticipation commerciale !

Contrairement aux années précédentes le fichier client ne baisse pas grâce aux anciennes clientes que l’on a su retenir et ce malgré une poursuite (certes moins marquée) de l’affaissement du recrutement de nouvelles clientes.

Il faut être visible pour exister sur un marché…

Qu’attendent bon nombre de salons pour accroître leur visibilité commerciale et faciliter la découverte de leur activité par de « nouvelles têtes » ?
En effet, seulement 19% des femmes (11% pour les hommes) poussent la porte pour la première fois avec une offre en main. Seulement 32% des nouvelles et 35% des nouveaux sont revenus dans les 12 mois suivants leur 1ère visite. La plupart de ceux qui ne sont pas revenus ne pouvant être recontactés faute de coordonnées complétées (adresses, portables ou e-mail)

Quelle lumière au bout du tunnel ?

La restructuration du marché de la coiffure se poursuit, voyant disparaître ceux qui n’ont pas pris la mesure des enjeux.
Les autres, appuyés sur leur compétence et leur créativité, savent que le concept du « coiffeur providentiel » attendu par sa clientèle n’existe pas. Ils n’ont pas peur de la technologie qui leur permet d’anticiper leur gestion, de manager leur équipe et d’accroître leur disponibilité (prise de rdv en ligne).
Ils sont libres d’avancer !

* Analyse basée sur 827 448 clients de salons équipés du logiciel Shortcuts, en France métropolitaine, du 1er janvier au 31 décembre 2015 comparée à l’année précédente.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.